Bienvenue sur MALUM DISCORDIAE! Pour les nouveaux petits arrivants, direction le GUIDE qui vous permettra de mieux vous débrouiller sur le forum !
Quoi de neuf sur MD ? Viens te tenir au courrant des dernières nouveautés par ici !
Un petit vote sur les topsites ça fait toujours plaisir ! Pour nous prouver tout ton amour, rendez vous par ici !
Découvrir la chronologie et suivre l'actualité RPG au jour le jour ? C'est possible ! Viens écouter la RADIO HÉPHAÏSTOS !

Partagez
 

 haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
L'Oracle
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 934
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) Empty
MessageSujet: haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé)   haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) EmptyDim 27 Déc - 21:57




Haytham & Loïs

Loterie n°1.


☞ PIERRE DE LUNE.

« Elle flânait dans le centre commercial, passant le temps en se fondant dans la foule frénétique des chercheurs de cadeaux. Lui faisait peut-être ses dernières emplettes avant le Réveillon ou passait simplement par là. Ce qui est sûr, c'est qu'en ce vingt-quatre décembre 2015, ils se sont tous les deux croisés par hasard… avant qu'un immense cube noir ne traverse le plafond du centre commercial pour se planter dans le sol, à quelques centimètres d'eux. La chose n'a fait que les frôler, arrachant peut-être à la demoiselle une mince égratignure, mais elle est là. Et toute vie dans le centre commercial s'est figée. Les commerçants et les clients se tiennent telles des statues dans leur dernière position, un ballon s'est figé en plein vol, un enfant est suspendu dans sa chute du haut des escalators. Mais pas eux. L'homme et la demoiselle ont frôlé une mort improbable et restent parfaitement libres de leurs mouvements, juste à côté de cet immense cube noir parfaitement fascinant. Faut-il l'ouvrir ? Partir en courant ? Sauver le gosse qui s'apprêtait à mourir ? La question se pose… Et un énorme compte à rebours apparaît sur l'une des faces du cube, d'un bleu radioactif. »

Revenir en haut Aller en bas
Haytham Cassidy
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Il se pourrait qu'il soit quelque part sur une île dans les Maldives
messages : 1658
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) Empty
MessageSujet: Re: haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé)   haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) EmptyMar 29 Déc - 2:34

PIERRE DE LUNE
Même si cela peut paraître difficile à croire, Haytham Cassidy aime noël depuis toujours. Oui, le fils de Mars aime noël et toutes les festivités inhérentes à cette période de l'année. Il aime voir la neige tomber et couvrir l'asphalte de son long manteau blanc. Il aime les cantiques de noël aussi "cucul" soient-ils. Il aime l'odeur des sapins, une odeur synonyme de nostalgie, mais néanmoins agréable. Cette sensation olfactive le ramène à sa tendre enfance, où avec sa mère, ils se rendaient chez le voisin qui vendait, sur la place de la ville, ses plus beaux arbres de noël. Il y en avait de toutes tailles, des grands, des petits, des tailles standards. Les prix aussi différaient en fonction des moyens. Le petit Haytham et sa mère avaient opté lors de leur première année de vie à la Nouvelle-Orléans, pour un sapin de petite taille, un sapin qui les années suivantes grandira progressivement jusqu'à atteindre une taille que l'on pourrait qualifier de "démente" pour un jeune garçon d'une douzaine d'années. À cette époque, la mère d'Haytham et celle de la belle Autumn s'étaient ruées vers le stand de sapin pour choisir le plus majestueux, le plus grand et le plus odorant de tous les arbres. Qu'elle ne fut pas la surprise des enfants en découvrant dans le grand salon, cet arbre qu'ils s'empressèrent de décorer à la grande joie des deux mères qui pouvaient se satisfaire d'avoir tenu secret jusqu'au bout leur achat surprise.

Haytham conservait encore bien des souvenirs de cette période, certainement la plus belle de toute son existence et pour cause, il n'avait pas à subir les aléas d'une filiation divine. Il n'était alors qu'un simple jeune garçon, qui vivait paisiblement sa vie entourée des personnes auxquelles il tenait le plus. De cette époque, il conserva quelques traditions et malgré les événements tragiques qui étaient survenus lors de cette même époque, le demi-dieu redoublait d'efforts pour faire de ces fêtes de fin d'année, des moments exquis, assujettis à de la joie. Cette année, il serait donc entouré de quelques amis (humains) et de son cher et fidèle acolyte le satyre, qui avouons-le lui avait permis d'amasser pas mal d'argent avec ces quelques combats de freestyle. Doté d'une convivialité dont il ignorait encore l'existence, le demi-dieu s'était tout naturellement proposé pour accueillir tout le monde chez lui. Il était allé encore plus loin, en se portant volontaire pour assurer le repas du réveillon, alors qu'il savait à peine utiliser un micro-ondes. Ce réveillon serait donc le réveillon de tous les défis pour le fils de Mars, qui malgré la pression tâchait de ne pas trop s'en faire. Au pire, il ferait appel à un traiteur et servirait, ni vue ni connue, les meilleurs plats ne craignant pas l'intoxication alimentaire. En attendant, il se parait d'autre priorité. Il devait se rendre au centre commercial pour prendre quelques décorations, choisir quelques petites babioles qu'il pourrait par la suite offrir et le plus important, commander un beau sapin qu'il se plairait à décorer comme lorsqu'il était enfant.

Les mains dans les poches, il marchait en sifflotant dans la rue. Aujourd'hui loin des priorités divines, il était de bonne humeur. Le sourire aux lèvres, il observait les quelques décorations dont la ville se parait. Les gens semblaient contaminés par cette bonne humeur d'avant-fête. Les enfants presque tout souriants, se dirigeaient pour la plupart, vers la patinoire mise à disposition pour les fêtes. Puis d'autre se déplaçaient sans leurs bambins justement pour mieux les gâtés. Ceux-là avaient vraisemblablement consulté un peu en retard, la liste que leur avait transmis leur(s) enfant(s) au début du mois. Quelques petites chorales égayaient, les trottoirs en livrant quelques chants, plusieurs père-noël fleurissaient devant les commerces, demandant une petite pièce pour l'entretien du traîneau (ou de la bouteille de rhum). Après quelques minutes de marches, Haytham arriva enfin à bon port. Il passa à travers la porte, comme une dizaine de personnes. Nul doute qu'aujourd'hui le centre commercial sera bondé et pour cause, nous sommes en pleine période festive. Les mains dans les poches, il cherchait son portefeuille, qui par chance n'avait pas disparu. Un portefeuille qui n'en serait pas moins délesté de quelques billets passés l'épreuve du centre-commercial. Le demi-dieu, au vu de la foule grandissante, se maudissait d'avoir choisi le 24 décembre pour faire ses emplettes. Peut-être aurait-il mieux fallu le faire avant... Oui, c'est certain, mais des centaines, peut-être même des milliers de personnes avaient, à n'en pas douter émit ce résonnement, en pénétrant eux aussi le centre commercial. Haytham prit donc une grande inspiration et se lança dans son marathon commercial. Il commença par le volailler et mit moins de cinq minutes à choisir la bête, puis il se dirigea vers l'espace dédié au vin. Cette fois, il mit un peu plus de temps à faire son choix, car l'œnologie n'était pas son domaine de prédilection. Le temps filant à toute allure, il opta pour une cuvée de 1986 et s'en alla certain d'avoir fait une bonne affaire. Il flâna encore dans quelques rayons avant de regagner la grande artère principale où il avait repéré quelques sapins fièrement exposés.

"-Excusez-moi !" Lança-t-il au vendeur. Sur son chemin, il bouscula, sans le vouloir une jeune fille. Leur regard se croisèrent l'espace d'un instant, avant que le malotru ne s'éloigne pour s'approcher du vendeur de sapin qui ne put accoster. En effet, son attention se porta sur un immense cube noir qui traversa tout le plafond du centre commercial et termina sa course juste devant lui, à quelques centimètres à peine. Haytham, qui suite à cet impact, avait perdu l'équilibre, se redressa et observa les dégâts causés par le sinistre cube qui se trouvait près de lui. Aucun cri, aucun mouvement de foule, aucun bruit ne se faisait entendre. Tout était d'un calme olympien et pour cause, toute forme de vie semblait avoir été figée suite à la chute du cube. Certains s'apprêtaient à courir, mais resté bloqué dans leur position initiale, d'autre avait adopté une étrange position, impossible à décrypter vu sous cet angle. Haytham remarqua même un ballon rouge figé en plein vol, il remarqua également un petit garçon suspendu dans sa chute du haut des escalators. Mais lui, n'avait rien, il pouvait bouger et n'était pas le sol à pouvoir se mouvoir. Son regard se posa à nouveau sur la jeune fille qu'il avait bousculé quelques secondes auparavant. Elle aussi n'était pas atteinte d'immobilisme et il ne pouvait y avoir qu'une explication.

"-Vous êtes un sang mêlé? " Lança-t-il avant de poser à nouveau son regard sur l'imposant cube qui laissait à présent apparaître sur l'une de ses faces, un imposant compte à rebord d'un bleu radioactif. "-C'est quoi ce bordel encore ?" Il s'approcha lentement de l'objet, puis fit volte-face et reporta son attention sur la jeune demoiselle, avant de presser sa bague pour y faire apparaître son imposante lance. "-Moi qui pensait passer de bonnes fêtes cette année, c'est mal barré !"
(c) AMIANTE

_________________
Bellum omnium contra omnes
Revenir en haut Aller en bas
Loïs I. Clinton
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Quelque part à NY.
messages : 1545
parmi nous depuis le : 28/05/2013

ITINÉRANT.

haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) Empty
MessageSujet: Re: haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé)   haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) EmptyVen 1 Jan - 21:55

Noël, la fête sans doute la plus connue dans la monde entier. Source de joie, de bonne humeur et de de bonheur. Ce noël là malheureusement, la jeune femme allait le passer seule. Si elle s'en sentait le courage alors peut-être irait-elle faire un tour par l'appartement de sa mère, mais ce n'était pas gagné. Avec les quelques dollars qu'elle avait réussis à obtenir sur sa route (dont dix en chantant dans le métro, comme quoi, si elle n'était douée pour rien, elle savait au moins chanter juste) elle allait s'offrir un cadeau. Elle en avait envie, Loïs en s'était pas fais plaisir depuis trop longtemps. Et puis, cela lui rappellerait son enfance, les après midi passé avec sa mère dans les centre commerciaux à la recherche du cadeau ultime qui la remplirais de joie le matin de Noël. L'endroit était bondé, les retardataires venaient ici faire les achats de dernières minutes avant les festivités. On trouvait de tout, du mari débordait qui cherchait le cadeau idéal pour sa femme, le tonton nerveux qui tentait de trouver le cadeau le plus génial pour son petit fils ou encore les mamie qui se demandait encore quel plat allaient-elle faire pour leur famille le moment du dîner venu. Alors qu'elle flânait, l'improbable tomba du ciel.

Sans aucun jeu de mot, tomba du ciel, littéralement, la frôlant même au passage lui arrachant un petit cri de surprise. Une immense cube sombre lui faisait désormais face. Il était là, immobile, menaçant et terriblement intriguant. Plus intriguant encore, les gens. Si Loïs elle était encore maîtresse de ses mouvements, ce n'était visiblement pas le cas de toutes la population du magasin. Tout le monde s'était figé, sauf elle. La scène avait quelque chose d'effrayant. La femme prêt d'elle s'était arrêté de parler, la bouche entre ouverte, plus loin elle voyais un homme tentant de piocher discrètement des animaux dans une boite de lego... Et il y avait aussi ce garçonnet, mal engagé qui s'apprêtait à faire une chute dangereuse. Et tout d'un coup, une autre voix se fit entendre. Elle tourna la tête et vit l'homme qui l'avait bousculé il y a a peine quelques minutes. Bon sang ! Elle n'était pas seule à être resté... normale ?

Je heu... Oui.

En temps normal elle aurait esquivé la question. Mais puisque rien ne semblait normal ici, et que c'était la première question que l'homme lui posait, elle se doutait bien que lui aussi faisait partis des siens.

Je sais pas... C'est quoi ce truc encore ? C'est un compte à rebours ? On est censé faire quoi ?

Les dieux devaient bien s'amuser à tester leur patience de la sorte. Bon sang... pourquoi fallait-il toujours qu'elle s'attire des ennuis ? Et puis qu'elle se retrouve dans des situations toujours aussi extravagantes ? Loïs contourna l’objet en fronçant des sourcils. Une nouvelle épreuve, avec un type qui lui était totalement inconnu. Aucun souvenir de lui à la colonie ou quoi. Qu'attendait la boite ? Pouvait-elle s'ouvrir ?

_________________
Tout comme il y a deux versions à chaque histoire, il y a deux versions à chaque personne. Une version que nous révélons au monde et l’autre que nous gardons cachée... Chacun de nous a la capacité d’accomplir le bien et le mal mais ceux qui sont capables de brouiller la ligne de division morale détiennent le vrai pouvoir.

haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) Jfbb
Revenir en haut Aller en bas
Haytham Cassidy
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Il se pourrait qu'il soit quelque part sur une île dans les Maldives
messages : 1658
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) Empty
MessageSujet: Re: haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé)   haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) EmptyDim 10 Jan - 22:44

@Haytham Cassidy a écrit:
PIERRE DE LUNE


Les épreuves sont le lot quotidien des demi-dieux, ça et les situations complexes. Autant vous dire qu'il est donc rare de s'ennuyer lorsque coule dans vos veines, le sang d'un demi-dieu. Mais l'exaltation est-elle toujours au rendez-vous, tout comme l'excitation inhérente à l'inconnu, au danger proche ? Cette sensation de puissance teintée de faiblesse, cet afflux d'adrénaline qui pulse votre rythme cardiaque et votre force si vous êtes le dénommé Haytham Cassidy. Si jadis, l'Irlandais aimait être assujetti aux épreuves divines, à présent avec quelques années de plus au compteur et l'expérience qui va avec, les choses semblaient avoir changé, tellement que l'excitation avait fait place à une certaine résignation, voir exaspération. Pourquoi donc être testé de la sorte ? Les dieux n'avaient-ils donc rien d'autre à faire que de tester leurs progénitures ? Eux qui brillaient par leur absence, ne pouvaient-ils pas prendre le temps de converser avec ceux et celle qu'ils avaient engendré ? Pourquoi donc tant de cérémonial, tant de danger, de temps perdu ? En voyant ce cube fendre l'horizon pour venir se planter près de lui, Haytham savait qu'une fois encore, il s'embarquait contre sa volonté, dans de folles péripéties et une fois encore, la réussite n'était (à n'en pas douter) pas une option.

Le fils de Mars fut à peine surpris d'apprendre que son interlocutrice pourvue d'une motricité similaire à la sienne, appartenait à la grande famille des demi-dieux. Du coin de l'œil, il l'observa pour tenter, non sans difficultés d'identifier son parent divin. Ce visage juvénile était agréable à regarder certes, mais n'en demeurait pas moins inconnue aux yeux d'Haytham qui conclut alors qu'il était en présence d'une pensionnaire de la colonie grecque. Une nouvelle qui était loin de le ravir. Malgré tout, il outrepassa ses aprioris. Les deux demi-dieux étant dans la même galère, il savait qu'une coopération pourrait influer sur leur survie, si le danger était bel et bien avéré. L'était-il ? Telle était la question, puisque pour l'instant seul un compte à rebord était visible. Haytham prit le temps de bien observer les environs pour se défaire de l'appréhension qui n'avait de cesse de l'envahir. Par fierté et parce qu'il était la progéniture du dieu de la guerre, l'Irlandais ne laissait rien paraître. Il se contenta de faire quelques pas afin d'observer plus dans le détail, les lieux. Aucun monstre à l'horizon, aucun adversaire potentiel, rien à signaler en somme, mais la vigilance du Marsien ne retombait pas pour autant. Il restait à l'affût, prêt à bondir d'une seconde à l'autre. Durant son cursus au sein du camp Jupiter, des années auparavant, il avait appris qu'il était primordial de ne jamais relâcher l'attention, même lorsque de prime abord, le danger ne semble pas imminent. Un enseignement qui s'était avéré payant à plus d'un égard au cours de la vie du jeune homme, qui pouvait à présent se targuer d'être un vieux briscard.

Tenant toujours sa lance avec fermeté, l'Irlandais dut se résoudre à lui faire reprendre sa forme initiale. S'il se devait de rester à l'affût, pour le moment (puisque les deux protagonistes flirtaient avec l'accalmie) le fils de Mars était forcé de constater que le présent de son père accaparait inutilement de la place et l'empêcher de se mouvoir correctement tant la lame de cette lance était imposante. À regret, sa bague reprit sa forme initiale. A présent délesté de son imposante arme, le demi-dieu pouvait s'approcher de l'imposant cube pour le toucher et par la suite l'examiner bien que l'inverse en de telles circonstances, semble plus raisonnable.  « -Effectivement c'est un compte à rebours. Je ne voudrais pas jouer les oiseaux de mauvais augure, mais en général, ce genre de procédé n'est pas une bonne chose. » déclara Haytham en observant la jeune demoiselle qui contourna l'objet arborant une certaine contrariété sur le visage. Lui-même était contrarié, car il détestait être pris au dépourvu et soumis à une épreuve sans en connaître la finalité. À son tour, il contourna l'étrange objet, peut-être parviendrait-il à trouver un indice susceptible de les informer sur la nature de leur épreuve.  Un « peut-être » vite étouffé dans l'œuf. Après quelques longues secondes observation, Haytham due se rendre à l'évidence, il n'y avait sur cet étrange cube, aucune notice d'utilisation, ni le moindre indice. Le compte à rebours continuait donc à défiler.

« - J'ai l'impression que ça les amuse de se payer de notre tête ! » dit-il légèrement à cran. Il releva la tête pour s'adresser directement et ceux qu'il accablait. « -Hein vous prenez votre pied à nous les briser menu ! Ça vous amuse de vous jouer de nous ! Je suppose que vous voulez qu'on se prête au jeu pour vous divertir un peu ! » Quelques secondes s'écoulèrent, aucune réponse ne se fit entendre. Haytham exaspéré par le silence des dieux, observa avec attention le compte à rebours puis son interlocutrice.  « -Deux solutions s'offrent à nous. Soit on laisse le temps défilé et on attend de voir ce qui nous est réservé. Soit on touche ce foutu cube, en espérant ne pas finir en poussière. Je suis plus tenté par la seconde proposition et vous ? » Et avant même d'avoir obtenu une réponse de Lois, il fit réapparaître sa lance. « -Ah oui, moi c'est Haytham, itinérant romain et accessoirement fils de cet abruti de Mars et vous ? »

(c) AMIANTE

_________________
Bellum omnium contra omnes
Revenir en haut Aller en bas
Loïs I. Clinton
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Quelque part à NY.
messages : 1545
parmi nous depuis le : 28/05/2013

ITINÉRANT.

haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) Empty
MessageSujet: Re: haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé)   haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) EmptyLun 11 Jan - 12:05

Lui aussi semblait penser que c'était un coup des Dieux. En même temps, comment cela pouvait-il en être autrement ? Il n'y avait qu'eux qui pouvait leur faire une chose pareille. Encore une de leur idée tordue. Peut-être s'ennuyaient-ils tout en haut ? Peut-être qu'ils manquaient de divertissement et qu'ils avaient choisis deux pauvres demi-dieux errants dans un magasin de jouet pour les distraire un coup ? C'était sûrement un coup d’Héphaïstos et ses programmes télé moisis. Rien, pas de réponse au coup de gueule de l'homme. Quelque part Loïs se sentait rassurer d'être pour une fois coincée avec quelqu'un comme elle, et non pas un simple mortel ou pire, un monstre. Elle écouta ses options. Pour elle, la deuxième était mieux aussi. Et puis elle était incapable de ne rien faire. Elle était trop curieux pour ne pas toucher la boite ou découvrir ce qu'elle renfermait ou quels étaient ses effets. Quelques seconde plus tard,  il avait une lance dans les mains et il se présenta. C'était bien la première fois qu'elle adressait réellement la parole à un demi-dieux romain. Elle n'avait pas eu souvent l'occasion d'en croiser depuis qu'elle avait quitté la colonie. Elle hésita avant de répondre. Tristan lui avait dit de faire profil bas. De ne pas donner son vrai prénom. Mais après tous, ils étaient dans le même camp. Elle en risquait rien à lui révéler son identité, ce n'était pas comme s'il allait la vendre à la police dans l'immédiat. Et puis de toute façon, il était Romain, il n'avait sans doute aucune idée de qui elle était à la colonie et ce qu'elle avait fais pour l'avoir quitté à la hâte !

Loïs, je m'appelle Loïs, itinérante grecque, répondit-elle en reprenant les mots d'Haytam. Mon père est Hypnos.

Un fils de Mars, voilà qui était plutôt commode. Ils étaient assez reconnus pour être débrouillard et plutôt valeureux. Avec un peu de chance, elle était tombée sur le modèle type de l'enfant de Mars qui allait la protéger coûte que coûte. Ou pas. Mais ça, elle ne tarderait pas à le savoir.

Et je pense que vous avez raison, on ne va pas rester là sans rien faire. Je....

Son regard se perdit dans le foule. Elle voyait toujours ce petit garçon au début de sa chute, cette dame qui renversait ses achats sur un autre... elle pointa la garçonnet du doigt.

Peut-être faut-il faire quelque chose pour ces gens, et après, voir ce que nous cache ce cube ?

Elle prenait son temps, en bonne fille d'Hypnos qu'elle était. Cependant elle faisait des efforts pour parler rapidement et d'un air énergétique. Elle faisait tout pour s'améliorer. Après tout, peut-être que le temps semblait s'être arrêté pour qu'ils empêchent quelque chose d'arriver ? La question que la jeune femme se posait était pourquoi eux ? Qu'est ce qu'un fils de Mars et une fille d'Hypnos avaient à faire ensemble, pourquoi les avoir choisis tous les deux ? Encore un mystère des Dieux, elle en était sûr. Leur vie tout entière était fait de mystère.

_________________
Tout comme il y a deux versions à chaque histoire, il y a deux versions à chaque personne. Une version que nous révélons au monde et l’autre que nous gardons cachée... Chacun de nous a la capacité d’accomplir le bien et le mal mais ceux qui sont capables de brouiller la ligne de division morale détiennent le vrai pouvoir.

haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) Jfbb
Revenir en haut Aller en bas
Haytham Cassidy
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Il se pourrait qu'il soit quelque part sur une île dans les Maldives
messages : 1658
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) Empty
MessageSujet: Re: haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé)   haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) EmptyMer 13 Jan - 0:41

PIERRE DE LUNE


Contrairement à la plupart des itinérants romains émanant de sa génération, Haytham n'éprouvait à priori pas la moindre rancœur à l'encontre des Grecques. Peut-être qu'il fut un temps, lorsqu'il était encore conditionné au camp Jupiter, ces mêmes grecques lui faisaient horreur et qu'il ne pouvait prétendre à tant de passivité. Si la certitude n'est pas de mise, c'est aussi parce qu'Haytham n'a eu de cesse de s'éloigner de ce monde qui fut sien durant plus de la moitié de sa vie. Il ne parvient à se reconnaître dans cette façon de vivre et n'intègre que difficilement les préceptes qui lui ont été transmis durant sa longue formation. Étrangement, il se sent plus à l'aise avec les êtres humains, à savoir ceux et celle qui ne sont affublés d’aucunes filiations divines. Ces personnes mènent une vie somme toute tranquille et n'ont pas à subir quotidiennement les impératifs des demi-dieux. Quelle chance que de pouvoir se lever le matin, sans se demander si un monstre mythologique viendra, au cour de la journée, vous tiller quitte à vous prendre la vie. Quelle chance de marcher dans la rue les mains dans les poches, sans se soucier d'une éventuelle quête lancée par des dieux avides de divertissements. Quelle chance de n'avoir aucune faculté et d'être le plus normal des êtres. Oui les humains semblaient avoir beaucoup de chance aux yeux d'Haytham et il est évident que si un jour on lui proposait de vivre comme un mortel, il n'aurait besoin d'aucun délais pour faire son choix.


L'Irlandais sortit de ses pensées et fut ravi de voir que la jeune femme qui lui faisait face, semblait enclin à lui faire confiance, puisqu'elle venait de lui dévoiler son nom ainsi que celui de son parent divin. « -Hypnos ? Mon grec est rouillé, mais si je ne m'abuse, c'est en lien avec la psyché non ? Mon père est un peu moins subtil, on devine rapidement quels sont ses attraits. Enfin bref, ravi de rencontrer une itinérante grecque. Bien qu'entre nous, j'aurais préféré une autre circonstance pour ce genre de rencontre. » Oui, il est évident que l'hypothèse d'une mort éventuelle, n'est pas pour ainsi dire une circonstance adéquate pour faire de nouvelles rencontres. « -Si j'ai raison, je me demande toutefois ce que nous allons faire au final. Donc vous disiez ? » La lance toujours en main, le fils de Mars attendait la proposition de Lois. Il ne voulait pas prendre de décision seul et encore moins l'imposer au risque de passer pour le vieux con qu'il n'était pas en théorie. Puis à son tour et parce que la solution peinait à être trouvée, il posa son regard sur les personnes qui les entouraient. Une fois encore son attention fut happée par ce petit garçon, qui si le temps reprenait son cours, risquait d'être blessé en chutant de cette hauteur. D'ailleurs, Lois aussi avait remarqué le petit casse-cou puisqu'elle le pointait du doigt à présent.

« -Vous croyez qu'ils ont tous un problème ? Moi, je pense qu'on devrait d'abord s'occuper du gamin. Il risque de se faire très mal si le temps cesse de nous jouer des tours. Allons-y, approchons-nous et tâchons de l'aider. » Sans attendre une seconde de plus, les deux demi-dieux avancèrent vers l'escalator. Haytham fut le premier à rejoindre le petit, suivit de près par sa camarade d'infortune. « -Dites à toute hasard, nous ne sauriez pas qui pourrait avoir de tel pouvoir ? Arrêter le temps ça n'est pas commun, je suppose ! » Passé cette réflexion, il plaça sa main devant le visage du petit qui restait figer dans le temps. Puis il le prit par la main et le ramena sur la terre ferme.
« -A qui le tour ? » lança t'il affublé d'une toute nouvelle motivation.


(c) AMIANTE

_________________
Bellum omnium contra omnes
Revenir en haut Aller en bas
Loïs I. Clinton
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Quelque part à NY.
messages : 1545
parmi nous depuis le : 28/05/2013

ITINÉRANT.

haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) Empty
MessageSujet: Re: haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé)   haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) EmptyDim 14 Fév - 16:27

Spoiler:
 

C'est ça oui, la psyché !

Il était bien peu nombreux à estimer son père, carrément zéro à le louer alors Loïs se sentit ravie que pour une fois, un demi-dieux se souvienne de qui était son père, encore plus un Romain. Cela ne paraissait peut-être pas évident, mais les demi-dieu ne connaissaient pas tous par cœur la mythologie grecque et ses histoires farfelues. Beaucoup connaissaient les bases, mais pas beaucoup plus. Ils étaient nombreux, les enfants de parents divins dit mineurs à avoir des parents dont le nom n'évoquait rien à personne. Avant qu'elle rencontre Tristan par exemple, le dieu du vent Borée était quasiment inconnu à Loïs. Elle haussa les épaules, des idées lumineuses, elle n'en avait pas des masses, et quand il lui semblait en avoir des bonnes, elles tournaient toujours au cauchemars. Secouant la tête elle suivis le fils du Mars en haut de l'escalator et l'aida à remettre en place le garçonnet.

Mmh, je ne vois que Chronos, Aiôn ou peut-être Kairos. Mais je vois mal ces dieux venir s'en prendre à nous, nous n'avons rien de spécial, si ? À moins que cela soit pour se divertir au quel cas... Au quel je me mettrais à perdre foi en ces dieux là. Je pense que la vieille dame juste là à besoin d'aide !

Aussitôt dit, aussi tôt fait. Elle s’élança vers la vieille femme qui maquait de se manger un chariot plein de babioles en tout genre. Elle avait beau analyser la situation, elle ne voyait pas ce que ce cube venait faire là. Le compte à rebours n'avait pas cessé de tourner.

Il va se passer quoi quand on sera à zéro ?

Question bidon, il n'avait, à l'évidence, pas la réponse puisqu'il était dans la même cas qu'elle. Elle descendit des marches et s'approcha du cube. Elle hésita quelques secondes, regarda le fils de Mars et posa sa main sur le cube. Peut-être allait-il s'arrêter ? Ou pas ? Elle ne savait pas vraiment ce qu'elle espérait trouver en faisait cela. Peut-être découvrir que cela n'était qu'une illusion, ou que le simple fait d'être toucher pouvait faire disparaître l'objet ?

Et les chiffres semblèrent disparaître et apparaître avec plus de rapidité. Le compte à rebours avait accéléré. « Oh non... » gémit-elle. Gravie erreur de tactique. Bon sang pourquoi fallait-il toujours qu'elle empire les situations déjà compliquées ? Elle se tourna vers le Romain, les yeux écarquillés.

Je... Je voulais pas !

Évidemment le temps de réflexions des deux demi-dieux se trouvait à présent réduit de plus en plus à chaque secondes. Elle recula d'un pas. Tout ce qu'elle avait appris c'est que le cube était froid et pas commode. Super. Et, sans s'y attendre elle remarqua alors que les gens s'étaient doucement remit à bouger, mais dans un ralentit total. Qui était le dieu là-haut qui s'amusait ainsi avec de simple mortel ? C'était à croire qu'il avait déposé Haytam et Loïs dans une arène de jeu et qu'il attendait de voir tout ce qui allait se passer.

_________________
Tout comme il y a deux versions à chaque histoire, il y a deux versions à chaque personne. Une version que nous révélons au monde et l’autre que nous gardons cachée... Chacun de nous a la capacité d’accomplir le bien et le mal mais ceux qui sont capables de brouiller la ligne de division morale détiennent le vrai pouvoir.

haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) Jfbb


Dernière édition par Loïs I. Clinton le Dim 14 Fév - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'Oracle
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 934
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) Empty
MessageSujet: Re: haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé)   haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) EmptyDim 14 Fév - 16:27

Le membre 'Loïs I. Clinton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé général.' :
haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) 156678de_4
Revenir en haut Aller en bas
Haytham Cassidy
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Il se pourrait qu'il soit quelque part sur une île dans les Maldives
messages : 1658
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) Empty
MessageSujet: Re: haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé)   haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) EmptyLun 7 Mar - 1:20

PIERRE DE LUNE


Avant d'être un bon guerrier, comme le sont la plupart des enfants de Mars-Arès, Haytham était avant tout un jeune homme vif d'esprit. Il tenait cela de sa mère, qui jadis lui avait inculqué le goût de la lecture. Il n'était donc pas rare de voir, à l'époque, le jeune Haytham, passait une après-midi à la bibliothèque de Bâton-Rouge. Rare moment de quiétude, où il s'abreuvait de savoir et où il cherchait à connaître l'homme qui ne pouvait se résoudre à considérer comme un père. Au fil de ses lectures, le jeune adolescent avait ainsi fait la connaissance d'autres dieux, de diverses divinités primaires, et secondaires. Rien ne semblait lui échappait tant le sujet l'intéressait. Hypnos avait certainement croisé la quête littéraire du jeune demi-dieu qui aujourd'hui modeste essayait de se rappeler à son bon souvenir tout en ne manquant pas de tacler son père au passage, comme à chaque fois qu'il en avait l'occasion d'ailleurs. La jeune Lois attesta les dires de son aîné romain qui esquissa un léger sourire avant de se diriger vers l'escalator pour venir en aide au gamin qui continuait à arborer une bien étrange position, malgré le danger. L'Irlandais, se sentant en sécurité pour le moment, fit disparaître sa lance. Il observa le petit blondinet et commença à le manipuler avec précaution tandis que Lois essayait de répondre à sa dernière interrogation. Le nom de Cronos résonna aux oreilles de L'Irlandais et son cœur manqua un battement alors qu'il ramenait le petit garçon à bon port. Mais au vu des autres noms évoqué, le demi-dieu comprit aussitôt qu'il ne s'agissait pas de ce « Cronos »

« -L'espace d'un instant j'ai cru que tu parlais de ce bon vieux Cronos, roi des titans et père de notre cher Zeus. Ce n'était pas un tendre lui hein ?! » Il se tue quelques secondes, observa le petit garçon qu'il venait de sauver et lança : « -Tu étais là, quand nos colonies se sont alliées contre Gaia ? » Question idiote ? Non ! Mais pour s'éviter bien des peines, il aurait dû s'abstenir d'émettre cette interrogation, car déjà, sa mémoire, en guise de désapprobation, le rappela à l'ordre et lui fait voir un flot d'images dont il se serait bien passé. Pour s'éviter bien des peines, il cessa de poser des questions et reporta son attention sur toutes les personnes qui les entouraient et qui continuaient à rester immobiles. Les deux demi-dieux avancèrent vers une dame d'un certain âge qui s'apprêtait à se prendre un chariot bien garnis, qui si le temps venait à reprendre son cours, causerait une blessure importante au vu de son âge avancé. Hay retira le charriot plein de babiole tandis que la jeune Lois, en prenant la main de la vieille femme, l'éloignait de la collision. Une fois l'action accomplie, les deux demi-dieux posèrent leur regard sur le cube. Le compte à rebours continué à défiler étayant les appréhensions de deux enfants divins, Lois fut cependant la seule à poser la funeste question.

« - Ce qui va se passer quand on sera à zéro ? Et bien dans le pire des cas, nous serons morts. » Haytham n'avait pas sa langue dans sa poche et n'était pas de ceux qui balancent effrontément des mensonges pour rassurer. La vérité aussi dure soit-elle, devait être dite, tel était son credo. Ils descendirent à nouveau les escaliers et s'approchèrent du sacrosaint cube à compte à rebours. « -Je n'avais encore jamais vu ce genre de truc. » Puis telle une révélation, une idée vint éblouir les neurones du fils de Mars. À son tour, il s'approcha de l'objet, avant que Lois ne commette l'irréparable. « -C'est trop pointu pour nous. Et si ce truc avait été envoyé par ceux qui ont pénétré les deux camps lors des récentes attaques ? Ils avaient des armes bien plus élaborées que les nôtres et de la technologie. » Mais avant qu'Hay n'est eut- le temps d'achever sa réplique, Lois lui offrit un dernier regard et posa sa main sur le cube au grand dam de l'Irlandais qui ne put l'empêcher d'aller jusqu'au bout de son geste. La jeune fille toucha donc le mystérieux cube, non sans une once d'hésitation au préalable. Les chiffres sur l'écran numérique disparurent l'espace d'une seconde, pour réapparaître aussitôt. Le compte à rebours commença à défiler à une vitesse folle. « -Mais qu'est-ce que tu as fait ? » lança l'Irlandais, qui cachait difficilement son appréhension à présent. La situation lui échappait et il ne supportait que très difficile ce constat. À son tour, il approcha, le regard désolé de la jeune Lois n'y faisait rien, le mal était fait, mais au vu du peu de temps qu'ils leur restaient, Haytham ne pouvait se permettre de brosser un sermon à la jeune demoiselle.


« - Tu ne voulais pas, mais tu l'as fait. Ah les jeunes, vous ne pouvez-vous empêcher de vouloir tout, tout de suite ! » Il souffla et regarda autour de lui espérant trouver une solution à cette énigme. L'Irlandais, avisé, garda une bonne distance avec le cube qu'il scruta sous tous ses aspects. Lui-même voulait le toucher à présent, se demandant ce qui pouvait bien arriver si le compteur descendait à zéro. La tentation était, de ce fait, tellement grande que Dame Raison peinait à s'imposer dans la tête de celui qui d'ordinaire ne se fit qu'à son instinct. Le temps continuait à défiler narguant les deux protagonistes qui se retrouvaient confrontés à un choix et qui ne bénéficiaient que de très peu de temps pour prendre une décision. Lois recula d'un pas consciente qu'elle en avait déjà trop fait. Son regard se posa sur les alentours, quelque chose semblait l'intriguer, Haytham en fit de même et remarqua non sans surprise le mouvement. Certes, cela était quasi imperceptible si l'on ne daignait observer attentivement la scène, malgré tout, il y avait du progrès.  Haytham s'approcha alors du cube et posa une dernière fois son regard sur Lois « -Tu as surement enclenché quelque chose en le touchant. Peut-être que si à mon tour, j'essaie et qu'on arrive à zéro, toutes ces personnes retrouveront leur vitesse normale.  Ce ne sont que des suppositions bien sûr, je ne vois aucune autre alternative de toute façon. La personne ou l'être qui nous a envoyé cette merde, s'imagine que le compte à rebours va nous faire flipper. Ne lui donnons pas ce plaisir. Je vais le toucher. Si tu as quelqu'un à prier, c'est le moment gamine. » L'Irlandais prit une grande, une très grande inspiration avant de briser la distance qui le séparait du cube. Il tendit donc la main qu'il déposa à l'endroit même où quelques minutes auparavant Lois avait apposé la sienne. La boule au ventre, il se demandait bien ce qui allait leur arriver à présent.



(c) AMIANTE

_________________
Bellum omnium contra omnes
Revenir en haut Aller en bas
Loïs I. Clinton
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Quelque part à NY.
messages : 1545
parmi nous depuis le : 28/05/2013

ITINÉRANT.

haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) Empty
MessageSujet: Re: haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé)   haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) EmptyDim 27 Mar - 19:30

Résultats des dés.:
 

edit.

_________________
Tout comme il y a deux versions à chaque histoire, il y a deux versions à chaque personne. Une version que nous révélons au monde et l’autre que nous gardons cachée... Chacun de nous a la capacité d’accomplir le bien et le mal mais ceux qui sont capables de brouiller la ligne de division morale détiennent le vrai pouvoir.

haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) Jfbb
Revenir en haut Aller en bas

haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) Empty
MessageSujet: Re: haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé)   haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» haytham & loïs ▼ pierre de lune. (loterie, terminé)
» L'homme n'aurait jamais marché sur la lune !
» Challenge 2012 image d'extérieur - Olivierv - sketchup Artlantis
» Et voici la Montatairebox !
» 62S - pb qualité affichage dalles bird seyes sur GPS (RESOLU)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ LES ÉTATS-UNIS.  :: new york city.-